La vie de Martin Nadaud > Retour à la vie publique = présente page

Témoin de son siècle L'enfant de la Creuse Migrant parmi ses compatriotes Eveil d'une conscience politique L'Angleterre sa seconde patrie Retour à la vie publique Un élu actif et moderne Le patriarche de la Martinèche Orateur et homme de plume Parmi ses comtemporains

Précédente Suivante

Martin Nadaud, retour à la vie publique

Préfet de la Creuse

 

Nomination de préfet

Agrandir     -      [!]

 

Rentré d'Angleterre le 4 Septembre 1870, Martin NADAUD accepte le 6 sa nomination de préfet de la Creuse que lui avait proposé Gambetta.

Pendant son court séjour à la préfecture de Guéret, Martin NADAUD consacre son énergie à lever et équiper de nouvelles troupes: six mille cinq cents hommes pour la poursuite de la guerre.

La capitulation de Paris et la chute de Gambetta entraînent sa démission le 6 Février 1871.

 

 

Conseiller municipal de Paris

 

 

Palais du Luxembourg,

siège du conseil municipal

 

 

 

 

En Novembre 1871, Martin NADAUD est élu conseiller municipal de Paris (quartier du Père Lachaise).

Pendant les cinq ans de son mandat, il témoigne d'une grande activité, en particulier dans le domaine de la construction et des travaux publics.

Rapporteur de la Commission qui examine les ruines de l'hôtel de ville, il propose la reconstruction du "beau et grandiose monument actuel".

 

Il est aussi l'auteur de deux projets d'envergure:

 

Ø La canalisation de la Seine du Havre à Paris et la construction d'un port et d'une zone industrielle à Gennevilliers reliés à Paris par chemin de fer.

 

 
 

Reconstruction de l'hôtel de ville

 

Ø La construction d'un métro. Il reprendra  cette proposition dix ans plus tard à la Chambre des députés.

Cette construction est décidée en 1895; la ligne Neuilly - Vincennes est inaugurée en 1900.

 

 

Station de métro

Martin Nadaud

 

Haut de page                    Informations légales  -  [!]                   Imprimer cette page