La vie de Martin Nadaud > L'Angleterre sa seconde patrie = présente page

Témoin de son siècle L'enfant de la Creuse Migrant parmi ses compatriotes Eveil d'une conscience politique L'Angleterre sa seconde patrie Retour à la vie publique Un élu actif et moderne Le patriarche de la Martinèche Orateur et homme de plume Parmi ses comtemporains

Précédente Suivante

Martin Nadaud, l'Angleterre sa seconde patrie

Républicain affirmé, Martin NADAUD est arrêté dès le matin du 2 Décembre 1851 et conduit à la prison de Mazas puis transféré à Sainte-Pélagie.

 

 

Photo dédicacée envoyée à ses

parents depuis la prison de Mazas

 

Un décret du 9 Janvier 1852 le condamne au bannissement en même temps que Pierre Leroux, Victor Hugo, et Victor Schoelcher.

Il prend le chemin de l'exil vers Bruxelles puis l'Angleterre. A Londres, il reprend la truelle et reste influent parmi les proscrits. En 1855 il apprend l'anglais en quelques mois et devient enseignant à Brighton, Putney et Ealing.

En 1855 il est professeur à l'école militaire de Wimbledon où il exerce jusqu'à la chute de l'Empire en 1870

 

 

 

Feuille de notes - Wimbledon

    Agrandir     -      [!]

 

 

Pendant quatre mois il voyage en Angleterre, en Irlande, en Ecosse et découvre les conditions de travail des mineurs et des employés des filatures de Manchester.

Il constate un développement technologique et industriel très avancé et considère ce pays comme un exemple à bien des égards.

Il est impressionné par la vocation coloniale et maritime de l'Angleterre.

Il observe l'organisation de la société et de la vie politique anglaises et les compare à celles de France.

L'épreuve de l'exil contribue à élargir sa culture dans tous les domaines, sa fonction lui permet d'accéder à un statut social (Mister MARTIN).

De retour en France, il ne cessera de s'affirmer résolument anglophile.

Le métro de Londres et les infrastructures portuaires constituent autant d'exemples qu'il s'efforcera de promouvoir par la suite en France.

 
 

 

 

Ecole militaire de Winbledon

 

 

 

Martin Nadaud parmi les professeurs

 

 

Haut de page                    Informations légales  -  [!]                   Imprimer cette page